Carnet de bord semaine 6

L’horizontalité était un credo, voilà qu’elle devient une réalité qui illumine nos réunions. Telle que nous la défendons collectivement avec ardeur, elle est la garantie de notre liberté de paroles et d’actions. Aujourd’hui, nous rejoignent des personnes de sensibilité “EELV”, “Nouvelle donne”, “NPA”, ou des citoyens sans affiliation politique ; preuve, s’il en est, que nous demeurons trans-partisans, ouverts aux différentes opinions afin de réfléchir, puis construire un monde plus juste, plus respectueux de l’environnement que nous n’habitons que le temps court d’une vie humaine. Le respect que nous avons de leurs convictions et des nôtres, la confiance dans une intelligence collective qui supplantera toujours les certitudes étriquées d’un “chefaillon” nourrissent notre groupe M1717 Montpelier Métropole qui va s’agrandissant sans cesse.
À l’heure où Jupiter descend de son Olympe au gré des courbes de sondage qui plongent dans les eaux troubles de l’impopularité, nous élaborons, pierre par pierre, réunion après réunion, un avenir qui se sera débarrassé d’un dieu de circonstance. Nous ne considérons pas que l’homme providentiel soit un mal nécessaire pour une France éternellement infantilisée lors d’élections aussi prometteuses sur le moment qu’elles sont décevantes le mois suivant. Sans université d’été, sans crier gare, ni nous attarder sur les quelques attaques politiques dont nous faisons l’objet, nous avançons, avec la simplicité et la certitude que les démarches sincèrement démocratiques ne sont pas de simples amusements d’un été caniculaire.
Lors de la dernière réunion, jeudi 24 au soir, la diversité et la richesse de propositions concernant la préparation des deux événements de la rentrée ont confirmé nos attentes et nos espoirs. Les méthodes précédemment mises en place portent leurs fruits, elles aussi. Comment imaginer que des personnes engagées, porteuses de convictions si différentes et si complémentaires, puissent s’entendre, sans cris ni heurts, afin d’élaborer un projet commun? Les prises de paroles orchestrées par un facilitateur , le recours à une carte mentale transcrite sur une grande feuille, l’implication de chacun suivant ses possibilités et ses envies -car nous tenons beaucoup au principe de désir- permettent à chacun d’ajouter ses idées à celles des autres interlocuteurs, de revenir sur la manière de fixer un cap commun, de détailler la “carte de navigation” que nous fixons et ajustons au fur et à mesure. Les différences de sensibilité politique deviennent dès lors des richesses, plutôt que de stériles conflits. Bien sûr, il convient de renoncer momentanément aux débats parallèles qui retrouveront ultérieurement toute leur place dans les groupes thématiques, où ils seront la condition préalable à la réalisation d’actions au niveau local. Actuellement, stickers “M1717” pour la manifestation du 12 septembre, chartre pour organiser nos réunions et tenir notre cap, ligne éditoriale pour la communication sur les réseaux sociaux, statut juridique à établir et collecte de fonds sont une parcelle des initiatives proposées qui reflètent bien la volonté d’agir ici et maintenant. Cette vitalité et cet enthousiasme sont précieux. Pour ceux qui ont une appréhension des outils numériques, nous produisons des modes d’emploi accessibles (des tutoriels), pour les allergiques à Facebook et Twitter, nous élaborerons un site internet qui recueillera toutes nos publications.
Les vacances s’achèvent donc, une rentrée agitée se profile, et nous, nous taillons la route vers d’autres horizons que ceux que l’on nous réserve.
pour le groupe communication du M1717 Montpellier Métropole,

Laisser un commentaire