Carnet de bord semaine 4

On se jette à l’eau… une veille de 15 août, c’est de circonstance ! On cherche comment préparer une rentrée dont les bouillonnements se dessinent au fil des décisions gouvernementales polémiques qui égrènent notre été. Mais la rentrée, ce n’est pas tout de suite : encore trois semaines en perspective. Alors, que faire aujourd’hui qui soit utile à notre organisation de demain, sans décider à la place de ceux qui ne sont pas encore avec nous parce qu’ils savourent leurs vacances méritées ?
Un jour, lors d’une rencontre informelle du « M1717 Montpellier Métropole », j’entends : « Il y a des limites au « slack » ; si on ne se rencontre pas maintenant pour prendre les décisions, on dérive totalement ! ». Aïe ! Lorsque j’ai croisé ce mot, je me suis demandé si le « slack » désignait un requin des eaux troubles (il existe bien «shark », en anglais), un bateau de plaisance à la dérive, ou un site internet secret. On m’a gentiment précisé que c’est un outil d’échange, d’archivage et de travail collaboratif en ligne, qu’utilisent abondamment nos administrateurs de page Facebook « M1717 Montpellier Métropole », jusqu’à l’overdose qu’ils venaient d’atteindre. Mais pourquoi cela les dérangeait-il à ce point ? « La coordination, c’est plus convaincant et légitime à plusieurs, surtout lorsqu’on a décidé d’être un mouvement horizontal : on a besoin de nous rencontrer en chair et en os !», ont-ils ajouté. Donc, afin de remplacer le virtuel du « slack » par de l’humain de bonne humeur, les énergies disponibles ont été invitées à se retrouver jeudi soir.
Très vite, les axes de réflexion « comment grandir ensemble ? », «comment fonctionner ensemble ? », « comment faire rayonner nos actions ? » sont revenus au cœur de nos conversations. Tout d’abord, « grandir ensemble » nous importe, car nous n’avons pas vocation à rester seuls sur notre île « M1717 Métropole Montpellier », comme Robinson Crusoé. Nous, on veut du partage, faire fructifier les débats et non les puissantes firmes ou leurs comptes en banques. Donc, on informe et on accueille avec nos convictions, que ce soit par le virtuel du net, ou le concret de la rencontre. Virtuellement, pour vous tenir informés, le recours aux vidéos courtes et comptes rendus de poche sur le net viendront jalonner votre fil Facebook que nous accostons de manière hebdomadaire avec ce carnet de bord. Pour entrer dans le concret, notre rituel actuel est de se retrouver autour d’un verre à partager, pour expliquer et donner à voir ce que nous avons entrepris, rêvé, débattu ensemble et de présenter aussi pourquoi nous l’avons fait. Là, comme on est curieux de nature, on ne peut pas s’empêcher plus longtemps de demander si les petits yeux qui nous regardent et les oreilles tendues qui nous écoutent sont intéressés par notre projet. Si c’est oui, on cherche ensemble comment ils pourront trouver une place qui les intéresse dans les groupes et comment s’impliquer. Si c’est non, on bavarde d’autre chose, et on passe aussi un bon moment. La convivialité, c’est un des piliers de nos réunions ; on ne se lasse pas de se perfectionner par la pratique !!
Mais fonctionner ensemble, ce n’est pas de la tarte ! Dans le calme plat de notre été ensoleillé, les matelots disponibles réfléchissent donc aux ressources et modalités d’échanges nécessaires pour se lancer dans le débat politique, bien harnaché et sans asservissement : l’articulation des groupes thématiques entre eux et leurs liens, la mise en commun des travaux de réflexion, l’accompagnement bienveillant de la coordination, le rôle de relais et d’information du groupe « communication » …autant de modalités qui seront bientôt déterminées en votre présence, pour ceux qui nous rejoindront.
Au cœur de nos débats, le fait que nous souhaitons une escale aux premiers jours de septembre pour que, une fois les vacances achevées, nous ayons des assemblées collectives. Deux rassemblements retiennent nos faveurs : un premier se déroulerait dans une salle, autour d’une ou plusieurs tables, avec des méthodes d’échange collaboratives pour établir comment nourrir nos groupes thématiques, comment préserver un fonctionnement démocratique et horizontal, et trouver comment, par notre rayonnement, rallier ceux qui partagent nos convictions sans les connaître encore. Tout le monde y serait convié pour prendre en main la gestion et l’organisation de ce groupe « M1717 Montpellier Métropole », suivant les principes décidés collectivement. Le second rassemblement envisagé sera la tête de proue qui annoncera notre existence sur la place publique, dans le centre de Montpellier. Nous en déciderons les modalités concrètes ensemble, une fois réunis.
Par les frémissements que nous ressentons, nous présageons que la rentrée sera animée des secousses légitimes que les décisions politiques actuelles provoquent. Dans nos familles, au cœur des scolarités de la jeunesse, dans les conditions de travail et de retraite de chacun, des fragilités inquiétantes grandissent de manière implacable. Debouts, réactifs, impliqués, réfléchis, réunis et inspirés, décuplés par toutes les bonnes volontés qui nous auront rejoints, nous serons là…nous serons prêts !
pour le groupe communication du M1717 Montpellier Métropole

Laisser un commentaire