Carnet de bord semaine 3

Une semaine après l’appel spontané lancé sur les réseaux sociaux pour la création du Mouvement du 1er juillet M1717 à Montpellier et ses alentours…on ne pouvait se figurer une page plus vierge que la nôtre : ni financement, ni parti politique, ni doctrine, ni chef pour nous rassembler et pourtant, nous étions là, réunis tous ensemble avec un désir viscéral et ancestral de réécrire notre relation à la société, de nous ressaisir du politique et de le remodeler selon nos convictions.
De nos échanges, il est ressorti de l’enthousiasme, ainsi que la volonté de réinventer l’organisation des réunions politiques, de structurer horizontalement nos discussions et nos actions, de créer des groupes d’affinités électives autour de thèmes vastes mais précis. C’était la première semaine, c’était la naissance du «comité local» … de Montpellier ? de la Métropole? de l’Hérault ? Même nous, nous n’en connaissions pas les limites géographiques. Mais quelle importance ?
Jardinons ensemble nos territoires.
Nous avons semé alors quelques graines ; nous souhaitons vous associer à présent à l’éclosion du mouvement montpelliérain pour enrichir nos terrains d’entente et défricher une nouvelle manière de faire de la politique. Alors si vous êtes encarté, désencarté, utopiste, pragmatique, libre citoyen, acteur sur le terrain, soyez tous les bienvenus ! Si vous aimez les idées proposées par le mouvement M1717, si vous ne faites pas d’allergie aux idées de Yannick Jadot ou celles de Benoît Hamon, si vous avez des idées plus riches que les leurs, nous vous accueillons à bras ouverts !
Nous n’en sommes qu’au début. Notre carnet de bord appareille aujourd’hui et, dans nos soutes, nous avons embarqué quelques idées, dont une envie folle d’organiser un événement en septembre, sur la place de la Comédie, pour témoigner de notre existence, sans banderoles ni fanfare, mais avec toute notre créativité. Sous la bannière du plaisir, des valeurs partagées et de nos convictions, on se fédère, puis on apporte le goût d’un avenir désirable à ceux qui veulent s’en saisir.
Pour arriver à cela, nous avons déjà organisé deux réunions. La 1ère semaine, nous avons fait connaissance les uns les autres, puis nous avons élaboré un groupe de communication que nous concevons comme le phare chargé de faire rayonner et circuler les idées débattues en groupe, une caisse de résonance des actions envisagées et réalisées. La 2ème semaine, nous avons rêvé, choisi, puis accompagné la naissance des groupes thématiques. C’était un joyeux bordel, mais très productif ! Ces groupes ne sont pas fermés, vous pouvez les rejoindre à tout moment si le sel de cette aventure vous vient à la bouche et au cerveau. La troisième semaine, on s’est dit qu’il fallait mettre de l’ordre dans nos initiatives, dans nos attentes et nous répartir les tâches selon les souhaits de chacun…puis nous avons écrit ce carnet de bord.
Une fois que l’équipage eût décidé que tout le monde serait à la manœuvre, une fois que nous eûmes convenu que le cap à suivre se dessinerait au fur et à mesure suivant les réflexions et les débats collectifs, sans hiérarchie ni préjugés, nous avons hissé la grand-voile et avons pris la mer. A présent, nous voguons toutes voiles dehors.
Pour le groupe Communication du M1717 Montpellier Métrpole,

Laisser un commentaire